u

Atelier de renforcement de capacité des DDASM, des Chef CPS, des Responsables et Assistants Sociaux des CAPE et des Juges des mineurs sur les procédures administratives en matière d’adoption au Bénin

La Commune de Lokossa a abrité, les 22, 23 et 24 août 2022 un atelier de renforcement de capacité des Directeurs Départementaux des Affaires Sociales et de la Microfinance, des Chef des Centres de Promotion Sociale (C/CPS), des Responsables et Assistants Sociaux des CAPE et des Juges des mineurs sur les procédures administratives en matière d’adoption au Bénin.
 L’objectif de cet atelier de formation des acteurs de la chaine de protection de l’enfant est de renforcer leurs capacités sur les procédures administratives en matière d’adoption au Bénin. 
A l’occasion, Monsieur Alseke Yessoufou YOLOU BAMISSO, Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance s’est réjoui de la forte mobilisation des acteurs de protection et a salué particulièrement les Juges des Mineurs des Tribunaux de première instance du Couffo et du Mono pour avoir répondu favorablement à l’invitation. Cela dénote, à l’en croire, de l’intérêt qu’ils accordent à la matière, et principalement à la protection de remplacement. 
Le Directeur Adjoint de Cabinet a salué le sérieux et le sens d’organisation dont l’Autorité Centrale fait montre lors de cet atelier.  Il souhaite que ces travaux apportent des réponses pertinentes aux attentes des acteurs qui y participent. Il a également remarqué que ce creuset d’échanges entre l’Autorité Centrale et les acteurs de protection sur les procédures administratives de l’adoption et sur le cadre légal régissant le fonctionnement de la structure permet aux acteurs de jouer pleinement leur partition.
Deux communicateurs ont été mobilisés pour entretenir l’assistance sur les modules tels que l’adoption, le rôle de l’Autorité centrale en matière d’adoption au Bénin, la convention de la Haye de 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption, les besoins en informations des futurs parents et les échanges avec les juges des mineurs sur les actes administratifs préalables à l’adoption.Les acteurs de la chaîne de protection, en l’occurrence les Directeurs départementaux des Affaires Sociales et de la Microfinance, les Chefs des centres de promotion sociales (C/CPS), les responsables et Assistants Sociaux des CAPE et les juges des mineurs ont été conviés à une participation active et au partage d’expériences. Ce renforcement de capacités des acteurs qui est la première d’une série, marque une étape décisive dans l’appropriation des procédures de l’adoption au Bénin.
Au terme des travaux, le Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, a dit, au nom de Madame le Ministre, sa satisfaction quant au bon déroulement des travaux. Il a souhaité que les participants, une fois retournés à leurs postes de travail respectifs, puissent se servir des connaissances acquises pour mieux répondre aux préoccupations des usagers, relativement à la question de l’adoption.