u

Mise en œuvre du projet SWEDD-BENIN : Le Gouvernement met en formation 1.200 adolescentes et filles jeunes déscolarisées.

Le Gouvernement du Bénin poursuit la mise en œuvre du volet social de son programme d’actions 2021-2026. À travers, le sous-projet « Autonomisation des filles et des femmes » du projet pour l’autonomisation des Femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD), le Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance a mis en formation aux métiers porteurs, mille deux cent (1.200) adolescentes et jeunes filles déscolarisées  sélectionnées dans les douze (12) départements du Bénin. 

Le lancement officiel de cette activité s’est déroulé le jeudi 1er septembre 2022 à la Maison des jeunes de Djakotomey, dans le département du Couffo, sous les auspices de Madame Véronique TOGNIFODÉ, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance. 

Cette cérémonie a connu la présence de tous les Préfets des départements concernés, les responsables du projet SWEDD Bénin ; des Maires et élus locaux ; les responsables de l’ONG Plan Bénin, des bénéficiaires et plusieurs autres personnalités. 

À Djakotomey, sept cent (700) adolescentes et jeunes filles ont été mises en formation pour le compte des sept (07) départements de la zone Sud du Bénin. Mais le mardi 30 août 2022 à Tchaourou, dans le département du Borgou, ce fut l'étape de la zone nord avec cinq cent adolescentes et jeunes filles. Plusieurs branches de formation ont été offertes aux filles bénéficiaires. Il s'agit de l'installation et la maintenance des panneaux solaires ; la peinture bâtiment, la sérigraphie, la réparation de téléphones portables et l'élevage de petits ruminants et volailles. 

Dans son discours de lancement officiel à Djakotomey,  la Ministre Véronique TOGNIFODÉ a indiqué qu’« au Bénin, le Président Patrice TALON, active les leviers essentiels dans tous les secteurs pour résorber de manière structurée et pérenne le problème de l’emploi ». 

En adoptant en mars 2020 en Conseil des Ministres, la Politique Nationale de l’Emploi 2020-2025, le Gouvernement vise en substance, qu’à l’horizon 2025, la majorité des Béninois en âge de travailler dispose d’un emploi susceptible de leur procurer un revenu permettant de satisfaire leurs besoins vitaux et leur bien être intégral. Et l’un des objectifs stratégiques de cette Politique est, selon la Ministre, « d’améliorer l’accès, entre autres, des déscolarisés à des formations initiales qualifiantes de courte durée, pour satisfaire les besoins immédiats du marché ». C’est donc dans le cadre des actions à mener pour atteindre cet objectif que le projet SWEDD a prévu cette activité qui couvre tout le territoire national, a-t-elle précisé. 

Cette activité, faut-il le préciser encore, s’inscrit dans la même logique que les premières actions du projet SWEDD et vise à atteindre les objectifs du sous-Projet « Autonomisation des filles et des femmes ». Avant de finir son discours, la Ministre TOGNIFODÉ a rappelé qu’à l’avènement du projet SWEDD, le Gouvernement avait insisté, que les actions relatives à l’autonomisation des filles et des femmes, soient orientées et concentrées sur la formation professionnelle des filles afin de leur permettre d’avoir les capacités et attitudes nécessaires à l’auto-emploi et à l’autosuffisance. À cet effet, elle a appelé l’attention de tous sur cette grande opportunité offerte aux filles et qu’il faut saisir en jouant, chacun, sa partition. 

Elle a, pour finir, exprimé au nom du Gouvernement, sa gratitude aux Partenaires Techniques et Financiers, notamment, la Banque Mondiale, l’UNFPA et tous les autres, qui accompagnent le Bénin dans cette noble entreprise de succès. Une attention particulière a été portée au Consortium Plan International Bénin pour la conduite des actions de ce sous-projet.