DIRECTION DES AFFAIRES SOCIALES

DAS2019-01-04T17:45:39+00:00
Léa E. HONFO AKPOVO
Léa E. HONFO AKPOVO
Directrice des Affaires Sociales

Mission
La Direction des Affaires Sociales (DAS) est une structure opérationnelle du Ministère. Elle remplit à la fois une fonction de recherche-développement, de suivi de son sous-secteur et d’exécution des politiques.
Elle a pour mission de contribuer à l’élaboration, la coordination, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la politique du Gouvernement en matière de protection sociale et de solidarité nationale.

Attributions
la DAS est chargée, en liaison avec les ministères et structures techniques concernés de :

  • concevoir, suivre la mise en œuvre et évaluer la politique nationale en matière de solidarité nationale et de protection sociale ;
  • assurer la coordination des actions de mise en œuvre de la politique nationale en matière de solidarité nationale et de protection sociale à travers des programmes nationaux ;
  • coordonner et faire le suivi de la gestion des secours et aides et participer aux opérations humanitaires ;
  • mettre en œuvre et suivre les recommandations issues des sommets internationaux relatifs au Développement social ;
  • organiser, suivre et évaluer, en collaboration avec les structures concernées, les actions de prise en charge psychosociale des personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA, la tuberculose, le paludisme, les IST, le cancer, les épidémies, etc. en collaboration avec les structures du Ministère de la Santé ;
  • contribuer à la valorisation du capital humain, à travers des actions d’informations, d’éducation et de communication en milieu urbain et rural;
  • assurer la coordination des actions des services publics ou privés à caractère social ;
  • gérer, en collaboration avec d’autres institutions compétentes en la matière, les cas de sinistre et de catastrophe au plan national ;
  • promouvoir le développement des mutuelles de solidarité nationale ;
  • initier et développer des stratégies et actions de soutien et de réinsertion sociale des personnes ou couches marginalisées et défavorisées.

La Direction des Affaires Sociales interagit avec :

  • les ménages extrêmes pauvres et pauvres non extrêmes ;
  • les malades indigents ;
  • les victimes de sinistres et catastrophes d’envergure et de moindre envergure (incendie, inondation) ;
  • les Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV) ;
  • les Personnes Vivantes avec le VIH Sida (PVVIH).

La Direction des Affaires Sociales entretient une collaboration horizontale avec plusieurs structures œuvrant dans le domaine de la protection sociale. Il s’agit de :

Dans le cadre des ménages extrêmes pauvres et pauvres non extrêmes concernant les filets sociaux (PSDCC ou ACCES), les secours indigents (MASM) et ARCH (assurance maladie, microcrédit, formation et assurance retraite pour les artisans):

  • DAS-MDGL;
  • DAS-DGPD-ANAM-MINISTERES SECTORIELS ;
  • DAS-DDASM-CPS-POPULATION-BENECICIAIRES ;
  • DAS-DDASM-CPS-COMMUNAUTE-BENEFICIAIRES.

Dans le cadre des malades indigents

  • DAS-DNSP;
  • DAS-DDASM-CPS-DAS-DNSP-BENEFICIAIRE.

Dans le cadre les victimes de sinistres et catastrophes d’envergure et de moindre envergure (incendie, inondation):

  • DAS-FASN-DDASM-CPS-BENEFICIAIRES ;
  • DAS-FASN-ANPC-DDASM-DDS-DDGL-PREFECTURE-MAIRIE-CPS-VICTIMES;

Dans le cadre de l’accompagnement des Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV) et des Personnes Vivantes avec le VIH Sida (PVVIH) :

  • DAS-CCE-PTF-ONG-BENEFICIAIRES

Les prestations sont en partie offertes aux usagers au niveau des Centres de Promotion Sociale qui constituent la structure opérationnelle de mise en œuvre de la politique de l’Etat en matière de protection sociale dans les différentes communes du Bénin. Ces prestations sont coordonnées par la DAS à travers les actions ci-après :
Dans le cadre des ménages extrêmes pauvres et pauvres non extrêmes concernant les filets sociaux (PSDCC ou ACCES) la DAS supervise :

  • L’identification ;
  • L’attribution des cartes aux bénéficiaires ;
  • Payement des bénéficiaires ;
  • Gestion des plaintes.

Dans le cadre des secours indigents et sinistre de moindre envergure (MASM) la DAS :

  • supervise les activités de la commission ad ‘hoc départementale d’étude des dossiers de secours ;
  • effectue le suivi des bénéficiaires ;
  • réalise des missions de suivi du respect des normes en matière de gestion des secours aux niveaux communal et départemental ;
  • procède à la mobilisation de fonds ;
  • Organise les sessions du Conseil National d’Orientation des Secours (CNOS).

ARCH (assurance maladie, microcrédit, formation et assurance retraite pour les artisans) la DAS :

  • Coordonne la mise en œuvre de la politique holistique de protection sociale (PHPS) ;
  • Supervise l’identification des ménages pauvres extrêmes et pauvres non extrêmes effectuée par les CPS et les collectivités locales ;
  • Supervise l’enquête Proxy Meat Test (PMT);
  • Supervise la validation villageoise de la liste des ménages pauvres extrêmes et pauvres non extrêmes à la suite de l’enquête PMT ;
  • Participe à la constitution du registre national et à sa gestion.

Dans le cadre des malades indigents la DAS :

  • reçoit la demande de délivrance de certificat d’indigence en provenance du Ministère de la Santé et procède à son étude ;
  • demande Une enquête sociale au CPS concerné en passant par les Directions Départementales en charge des Affaires Sociales ;
  • établi le certificat d’indigence après réception du rapport d’enquête.

Dans le cadre des victimes de sinistres et catastrophes d’envergure (incendie, inondation) la DAS :

  • en cas de sinistre d’envergure, la plate forme communale saisie celle du Département qui à son tour remonte l’information aux acteurs de la plate forme nationale à laquelle la DAS fait partie ;
  • Cette dernière instance se réunit en commission extraordinaire pour décider les actions à mener au profit des sinistrés.

Dans le cadre de l’accompagnement des Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV) et des Personnes Vivantes avec le VIH Sida (PVVIH), la DAS par le biais de la Cellule Cœur d’Espoir (CCE : structure rattachée à la DAS) supervise :

  • L’identification des OEV au niveau des CPS ;
  • La validation communale, départementale et nationale de la liste des OEV ;
  • L’accompagnement psychosocial des OEV à travers des appuis psychologique, scolaire, nutritionnel, formation professionnelle;
  • Le renforcement des capacités des acteurs ;
  • L’appui économique des PVVIH pour mener des activités génératrices de revenu.