DIRECTION DE LA FAMILLE, DE L’ENFANCE ET DE L’ADOLESCENCE

DFEA2019-01-09T17:27:44+00:00
Chénagnon Solange ODJO AHLONSOU
Chénagnon Solange ODJO AHLONSOU
Directrice de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence

La Direction de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence est l’organe de mise en œuvre de la politique de l’État relative à la famille, à l’enfance et à l’adolescence.

À ce titre, elle est chargée de :

  • veiller à la vulgarisation et à l’application effective des textes juridiques sur la famille et l’enfant, et autres instruments juridiques en faveur de la famille et de l’enfant ratifiés par le Bénin ;
  • contribuer à la promotion des valeurs familiales et à la préservation de la cohésion familiale ;
  • élaborer, en relation avec toutes les structures concernées, le programme de soutien et de réinsertion sociale des enfants en situation difficile ;
  • coordonner et suivre la mise en œuvre du Plan d’Action National sur la Famille ;
  • assurer le suivi des Programmes, des résolutions et des recommandations issues des rencontres nationales et internationales relatives à la promotion de la famille, de l’enfant et de l’adolescent ;
  • assurer l’installation de structures fiables de protection de la petite enfance et la formation de leur personnel ;
  • assurer l’installation, l’encadrement et le suivi des Centres d’Accueil et de Protection d’Enfants (CAPE) et des dispositifs de protection familiale de remplacement;
  • contribuer à la promotion de l’alimentation et à la nutrition des enfants de 0 à 5 ans en collaboration avec le Secrétariat Permanent du Conseil de l’Alimentation et de la Nutrition (SP/CAN) ;
  • coordonner les activités des associations, structures privées et partenaires au développement intervenant dans les domaines de la Famille, de l’enfance et de l’adolescence ;
  • participer à la lutte contre les fléaux sociaux et la délinquance juvénile ;
  • initier, en collaboration avec d’autres départements ministériels compétents, des textes législatifs et réglementaires permettant la mise en application effective des droits et devoirs de la famille, de l’enfant et de l’adolescent ;
  • contribuer à l’amélioration du cadre de vie que constituent les structures de prise en charge des enfants et adolescents en situation particulière (orphelinats et autres centres d’accueil) en liaison avec les Communes ;
  • contribuer à l’élaboration et à l’adoption des textes, des normes et autres documents d’orientation sur la famille, l’enfance et l’adolescence .

La Direction de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence comprend :

  • le secrétariat ;
  • le Service de la Promotion de la Famille (SPF) ;
  • le Service de la Protection de l’Enfant (SPE) et
  • le Service de la Promotion des droits et de la Coopération (SPDC).

Est rattachée à la Direction de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence, l’Unité d’Assistance et de Réinsertion Sociale (UnAReS) pour les enfants victimes de la traite et en situation difficile.
Les attributions et le fonctionnement de cette unité sont précisés par un Arrêté du Ministre.

Dans ses interventions, la DFEA interagit avec les groupes cibles ci-après:

  • enfants ;
  • adolescents;
  • jeunes;
  • familles;
  • Acteurs institutionnels;
  • Élus locaux;
  • Acteurs de protection;
  • Société civile;
  • Leaders religieux.
La Direction de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence est l’organe de mise en œuvre de la politique de l’État relative à la famille, à l’enfance et à l’adolescence.
A ce titre, elle est en relations de coopération d’appui technique avec toutes les structures intervenant sur ses cibles. En amont, ces structures (ONG) doivent disposer d’un accord de partenariat avec le Ministère en charge des Affaires Sociales. Pour ce faire, une demande de partenariat est adressée au Secrétariat Général du Ministère. (confer tableau pour la liste des pièces à fournir)
Sa position stratégique lui confère la coordination, la mise en œuvre et le suivi des plans d’actions nationaux notamment sur l’enfance et la famille. Elle assure l’installation des structures fiables de protection de l’enfant.
Ces informations peuvent être capitalisées à savoir :

  • Renforcement de capacité;
  • Sensibilisation, information;
  • Communication pour un changement de comportement;
  • Contribution à la signature des accords et au suivi des sessions;

NB : Le dossier ainsi constitué est déposé au Ministère en charge de la famille contre un récépissé délivré par le Secrétariat Administratif du Ministère.

La Direction de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence traitre des questions relatives a une:

  • Demande de partenariat
  • Demande d’autorisation d’ouverture des Centre d’Accueil et de Protection d’Enfants (CAPE)