ACTUALITÉS

Journée Internationale des droits des Filles

Dans le cadre des manifestations officielles de la Journée Internationale des droits des Filles, la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance s’est rendue au lycée des jeunes filles de Natitingou pour sensibiliser sur la prévention des grossesses précoces.

Sur fond d’échanges interactifs, la ministre a discuté avec les lycéennes dans une ambiance très détendue sur les questions liées à la santé sexuelle qui lui ont été posées de façon anonyme. La question de l’importance de l’estime de soi a été largement évoquée ainsi que ce qui concerne le dialogue parents – enfants. Les filles ont été sensibilisées sur leur avenir en construction qui ne doit pas souffrir de comportements non contrôlés par ignorance ou par insouciance.

Les filles ont posé des préoccupations pertinentes qui ont reçu des réponses détaillées. La ministre les a invitées à prendre l’habitude d’échanger avec leurs parents sur ces questions. Certains aspects des différentes lois votées en faveur des droits des femmes et des filles récemment ont été abordées. La Ministre est revenue sur la loi sur la santé sexuelle, en insistant sur la prévention de la survenue de grossesses indésirables. Répondant à la question d’une élève, elle a souligné que « l’avortement n’était ni un moyen de contraception, ni un acte à banaliser, et ne serait envisageable quand la loi sera promulguée, qu’en dernier recours et dans des conditions bien définies. L’avortement clandestin « en cachette » dans des conditions non sécurisées était formellement à proscrire à cause des conséquences dramatiques ». Les filles ont compris le message qu’il ne serait pas souhaitable d’en arriver à cette éventualité alors qu’elles ont accès aux moyens de prévention.

Au terme de la séance, les meilleures élèves du lycées ont été gratifiées de kits scolaires ainsi que des ordinateurs portables grâce à l’appui de Plan Bénin et de l’UNICEF.

La proviseure du Lycée, très heureuse de cette séance d’échanges et de l’accompagnement de l’État pour l’éducation et la protection des filles, a exprimé sa reconnaissance à la Ministre et aux partenaires techniques et financiers.

2021-11-11T11:50:57+00:00