ACTUALITÉS

La Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance et son collègue Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation conduisent depuis ce mercredi 21 octobre 2020, une mission de sensibilisation contre les violences faites aux enfants et aux femmes dans le département du Couffo.

A Aplahoué, première étape de cette tournée prévue pour durer plusieurs jours, la Ministre Véronique TOGNIFODE a indiqué que ces derniers temps, la Ligne d’Assistance aux Enfants victimes de violences (LAE), joignable, gratuitement au numéro 138 a enregistré de multiples signalements de faits de violences basées sur le genre sous la forme d’abus sexuels, de mariages précoces, de viols, de négligence et maltraitance, d’exploitation économique.

« Ces cas sont enregistrés dans tous les départements du Bénin, mais le Couffo figure parmi les départements les plus touchés avec les cas d’enlèvement, de séquestration de tous genres, de mariages forcés des filles », a-t-elle ajouté pour justifier cette descente qui a pour but de mobiliser les acteurs clés dans la lutte contre les violences faites aux enfants. « Cela nous rapprochera davantage de notre vision commune qui est de faire du Bénin, à l’horizon 2025, un pays exempt de violences et d’abus de tous genre à l’égard des enfants », dira-t-elle pour rappeler à chacun son devoir de renforcer son engagement et d’investir son énergie pour le bien-être des femmes et des enfants à l’échelle communautaire. Pour la Ministre, « l’adhésion et surtout l’action des leaders communautaires et religieux méritent d’être renforcées pour une déconstruction sensible des normes socio-culturelles qui perpétuent les violences basées sur le genre au sein de nos communautés ».

Monsieur Sévérin Maxime QUENUM, Ministre de la Justice et de la Législation dira, quant à lui, que les violences constituent une forme de négation des droits humains. C’est pourquoi, il a recommandé que, « d’un même élan, tout le monde s’accorde à lutter contre ce fléau ». Pour le Garde des Sceaux, les violences persistent mais il n’est pas question de baisser les bras. Il a rassuré de ce que les services judiciaires vont continuer par jouer leur partition pour une lutte plus efficace contre ces mauvaises pratiques.

Avant les Ministres, le Préfet Christophe MEGBEDJI avait déjà pris l’engagement de maximiser les actions de lutte contre les VFF dans le département du Couffo.

2020-10-30T20:57:01+00:00