ACTUALITÉS

Madame Véronique TOGNIFODÉ, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance poursuit sa randonnée dans le centre et le nord du pays

Madame Véronique TOGNIFODÉ, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance poursuit sa randonnée dans le centre et le nord du pays, à la rencontre des femmes qui s’investissent dans les activités génératrices de revenus et également dans les Centres d’Accueil et de Protection des Enfants (CAPE).

Les jeudi 11 et Vendredi 12 Mars 2021, la Ministre et sa suite étaient dans les communes de Boukombé ; Tanguiéta ; Toucountouna et Natitingou où elle a visité, au total, sept (07) CAPE ayant fait les formalités de demande d’obtention du document officiel qui leur donne une existence légale.

Si, par endroits, il y a certains promoteurs qui peinent à mettre en œuvre les recommandations des services techniques du Ministère, globalement, les pensionnaires des différents CAPE visités sont dans des conditions acceptables. La Ministre TOGNIFODÉ, a attiré l’attention des promoteurs sur le regard attentionné de l’Etat sur le bien-être des enfants orphelins pensionnaires des centres. « Pour le Gouvernement, ce n’est pas seulement l’autorisation d’existence légale qui compte. C’est beaucoup plus le respect des droits des enfants et leurs conditions de vie et de séjour dans les CAPE. Et là-dessus, il n’y aura aucune complaisance. Nous pouvons donner l’agrément et vous le retirer aussitôt, si nous constatons une négligence des normes et standards », a martelé la Ministre aux promoteurs qui auraient tendance à dormir sur leurs lauriers.

Avec les groupements féminins, la démarche a été la même que dans les Collines : s’assurer de la bonne utilisation des matériels reçus gracieusement du Gouvernement à travers le Fonds d’Appui à la Solidarité Nationale (FASN) et sensibiliser les femmes sur les avantages des microcrédits Alafia ; ceci grâce à la volonté du Président Patrice TALON qui tient à une réelle autonomisation économique de la femme béninoise:《Celles dont les cartes LEPI sont arrivées à expiration pourront dorénavant se rendre dans les mairies au point focal de l’ANIP pour se faire établir le CIP dont le coût a été revu par le Gouvernement, passant de 3000 à 1500f afin que cela ne soit un frein à l’obtention des microcrédits…》

Que ce soit à Boukombé ; Tanguiéta, Natitingou ou à Toucountouna, les femmes ont exprimé leur joie de voir les conditions d’accès aux microcrédits, très allégées. Elles ont été également rassurées après les garanties données par Monsieur Abdou Rafiou BELLO, DG/FNM qui a dit avoir pris toutes les dispositions, avec les Systèmes Financiers Décentralisés partenaires du FNM pour que les quelques fausses notes enregistrées ça et là et inhérentes au démarrage de tout projet soient conjuguées au passé.

A Manta, une localité de la commune de Boukombé, située à près de 600 kilomètres de Cotonou, la Ministre TOGNIFODE a été séduite par l’impressionnant travail que font les femmes du groupement Tiyotitoba qui opèrent dans la fabrication du beurre de karité. Elle les a encouragées et rassurées de la disponibilité des services de l’Etat à les accompagner davantage.

A chaque étape, la Ministre a expliqué aux populations, le déroulement de la phase de généralisation du volet Assurance Maladie du projet ARCH qui permet aux extrêmes pauvres de bénéficier gratuitement des soins de santé dans les hôpitaux, l’identification des pauvres extrêmes, « privilégiés » de l’Etat, par l’enquête PMT venant d’être achevée dans ces localités.

2021-03-15T14:29:44+00:00