u

Mise en route des mentores dans les Espaces Sûrs de la zone Nord du Projet SWEDD-Bénin

Pour l'amélioration des compétences de vie des adolescentes et jeunes filles de 10 à 24 ans.
L'Espace Sûr de Madina, dans la Commune de Djougou, et ceux des 32 autres communes des 5 départements du Nord, sont désormais opérationnels. La cérémonie consacrant la mise en route officielle des mentores chargées d'animer lesdits espaces a eu lieu dans l'après-midi de ce vendredi 19 août 2022. Une cérémonie sobre, mais empreinte de solennité vu l'intérêt et l'engouement qu'elle a suscités. Présent à l'occasion de la coupure du ruban par le préfet du département de la Donga un impressionnant parterre d'autorités politiques et administratives dont les maires des communes de Djougou et de Bassila sans oublier la population et les responsables de l'Unité de Gestion du Projet SWEDD-Bénin, des Partenaires techniques et financiers, têtes couronnées, leaders religieux, chefs villages, adolescentes et jeunes filles, mentores.
Après les mots de bienvenue de Malick GOMINA, maire de Djougou, Mme Mireille BIO IDRISSOU, responsable de la composante 1 et représentant la coordonnatrice du Projet SWEDD-Bénin, a informé que le projet s'articule autour de trois composantes dont plusieurs sous-projets au nombre desquels le sous-projet " Compétence de Vie et Santé Reproductive" qui se déploie à travers l'encadrement des adolescentes âgées de 10 à 24 ans dans des cadres appropriés appelés espaces sûrs. Elle a rappelé les étapes qui ont précédé la mise en place des espaces sûrs et leur opérationnalisation surtout dans la zone Nord d'intervention du projet. Ainsi, pour exprimer toute sa joie de constater leur mise en train. 
Tout en revenant sur l'important investissement humain et financier qu'a nécessité le processus de mise en place des 770 espaces sûrs en voie de déploiement dans toutes les communes du Bénin, elle est convaincue de ce que l'atteinte des résultats de ce sous-projet impactera le Dividende Démographique du Bénin. Le défi d'impacter positivement les adolescentes et jeunes filles est grand, va-t-elle indiquer, avant d'inviter les mentores à un engagement pour l'atteinte des objectifs du Projet SWEDD-Bénin. Sans pour autant oublier de compter sur l'habituel accompagnement des communautés, des leaders religieux et des forces de l'ordre.
Dans leur intervention, la Directrice Départementale des Affaires Sociales et de la Microfinance de la Donga et le Chef de file du Groupement "Autre Vie, BCD,, ReFEC et le Bacar" prestataires de mise en œuvre du SWEDD dans la Zone Nord d'intervention du projet, ont dressé un état des lieux de la situation des filles mariées très tôt ou qui ont eu très tôt déjà leur premier rapport sexuel, avec ses corollaires de grossesses et mariages précoces, maladies sexuellement transmissibles, etc. ; Des statistiques peu reluisantes qui justifient l'opportunité du Projet SWEDD-Bénin, notamment le Sous-Projet "Compétences de Vie et Santé de Reproduction" dont l'objectif est de renforcer les capacités des adolescentes et jeunes filles déscolarisées et non scolarisées de 10 à 24 ans en matière de compétence de vie, santé sexuelle et reproductive.
L'euphorie des bénéficiaires était bien perceptible, en témoignent les chants, slogans et pas de danse exécutés pour encenser les prouesses du Projet. Ces bénéficiaires ont regretté les cas de leurs consœurs déjà victimes de grossesses et/ou de mariages précoces, ou d'une quelconque forme d'abus ou de violences basées sur le genre. Grâce aux Espaces Sûrs, elles disposeront de connaissances nécessaires en nutrition, genre, gestion, compétence de vie et santé de reproduction.
Les mentores chargées d'encadrer les cibles ont reçu leur cahier de charges et kits de formation. Après le rituel protocolaire suivi de la visite de l'espace sûr, les autorités ont assisté à la présentation de session.
Rappelons que le projet SWEDD est financé par la Banque mondiale et techniquement appuyé par le FNUAP et l'OOAS. Il est entré dans sa phase active au Bénin en mars 2020.
SCom SWEDD-Bénin