u

Le Ministre

Mme Médessè Véronique TOGNIFODE MEWANOU Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance

Le Ministre dirige l’ensemble des structures du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance. Il a le leadership politique et institutionnel de son secteur et veille en permanence à la qualité de la gouvernance et à l’efficacité de l’action publique dans les domaines de compétence du ministère.
Le ministre exerce ses fonctions sous l’autorité du Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement dont il a reçu délégation. Avec ses collègues membres du Gouvernement, il aide le Chef de l’ État, Chef du Gouvernement à s’acquitter de son mandat par l’élaboration et la conduite des politiques, programmes, projets et budgets, conformément aux principes de gouvernance, à l’éthique et aux lois et règlements en vigueur au Bénin.
A ce titre, il est chargé :

  • de fournir au Gouvernement les prévisions sur les évolutions externes et le diagnostic des problèmes internes à partir des données, faits et chiffres de bonne qualité ;
  • d’assurer la qualité de la gouvernance et du contrôle en veillant à l’amélioration des performances, au respect des biens publics, de l’intérêt général, des valeurs républicaines, de l’éthique, des normes et des procédures;
  • d’assurer la mobilisation et l’organisation des moyens pour la mise en oeuvre des plans, programmes, projets et budgets ;
  • de définir la structure et la hiérarchie des responsabilités d’exécution dans le respect des dispositions du présent décret ;
  • d’assurer une bonne gestion des ressources humaines et de veiller à l’amélioration continue de leurs performances ;
  • d’accompagner les acteurs à rompre avec les pratiques qui affectent l’efficacité de l’action Gouvernementale, l’image du pays et le bien-être des populations.

Le ministre veille à la solidarité Gouvernementale et à la synergie interministérielle en faisant jouer les mécanismes de coopération, de concertation et de coordination de l’action Gouvernementale et ce, conformément aux principes et valeurs définis dans la Constitution.
Il soumet au Conseil des Ministres les projets de lois, d’ordonnances et de décrets déterminant la politique de son secteur.

Le ministre fait une communication appropriée en Conseil des Ministres pour rendre compte au Chef du Gouvernement de l’évolution des résultats, des performances et de la qualité de la gouvernance de son département ainsi que des propositions d’amélioration. Il est l’ordonnateur du budget de son département pour les crédits non gérés directement par le ministre en charge des finances.
Le Ministre des Affaires Sociales et de la Micro Finance est l’autorité hiérarchique des administrations et du personnel relevant de son département ministériel. A ce titre, il suit et contrôle leur gestion.

Médessè Véronique TOGNIFODE : Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance

Madame Mèdéssè Véronique TOGNIFODE est une béninoise qui a vu le jour à Bucarest et a grandi à Cotonou. Après l’obtention de son grade de Docteur en médecine en 2004, elle finit sa spécialisation en gynécologie obstétrique en France tout en restant focalisée sur son retour au pays. Pendant près de 10 ans, le Dr Tognifodé a mis son savoir-faire à la tête d’une clinique privée de Cotonou avant de quitter progressivement le secteur libéral pour une carrière universitaire. Elle devient Enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université d’Abomey Calavi en 2016 puis obtient le grade de Maître-Assistant en gynécologie obstétrique au CAMES depuis Juillet 2019. 

Ambitieuse du développement de son pays et désireuse d’y participer, elle pose progressivement ses pas dans la politique, s’engage au plan social pour les causes des femmes. La lutte pour la protection des enfants lui tient particulièrement à cœur. Elle est convaincue de ce que l’éducation et la protection sanitaire des jeunes, surtout des filles, représentent un levier de développement pour son pays. Elle a travaillé avec des organisations qui s’occupent de la santé préventive et participé à de nombreuses campagnes de sensibilisation sur le terrain et dans les médias depuis 2015, avant d’être nominée en avril 2017 par l’ambassade des États-Unis au programme IVLP « Santé publique et maladies infectieuses ». Sa vision pour le développement social force l’admiration. 

Dès lors, elle commence à faire ses preuves en politique. Ses pas l’amèneront vers le Parti l’Union fait la Nation où son militantisme actif au sein de la ligue des femmes la poussera à former d’autres militantes en août 2018 aux enjeux de la réforme du système partisan et au défi de la représentation des femmes dans les instances de prise de décision. Elle fait son entrée véritablement dans l’arène politique comme membre fondateur actif de l’Union Progressiste. Elle fut candidate titulaire aux élections législatives d’avril 2019 dans le département du Littoral d’où elle est originaire. Militante proactive, en juin 2019 au sein de son parti, elle est nommée Coordonnatrice du projet « Graines de baobab » qui donne des notions de civisme et de patriotisme au sein de la jeunesse. 

Depuis septembre 2019, elle est à la tête du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance. 

Source : linkedn.com
Chers internautes, 

Bienvenue sur le site du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance Le 06 septembre 2019, le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, son Excellence, Monsieur Patrice TALON, à travers la formation de son troisième Gouvernement, m’a confié la gestion du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance. Le Décret n°2018-064 du 28 février 2018, portant Attributions, Organisation et Fonctionnement du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance dispose en son article 3 que le Ministère des Affaires sociales et de la Microfinance a pour missions, « la définition, la mise en œuvre et le suivi-évaluation de la politique de l’Etat en matière de protection sociale, de famille, de l’enfant, de solidarité nationale, de microfinance et d’égalité des chances, conformément aux lois et règlements en vigueur en République du Bénin et aux visions et politiques de développement du Gouvernement ». 

Ces différentes missions épousent la vision du Chef de l’Etat traduite dans le Programme d’Actions du Gouvernement en son pilier 3 (améliorer les conditions de vie des populations), axe stratégique 6 (renforcement des services sociaux de base et protection sociale). Cette vision du Président Patrice TALON n’est plus orientée vers un simple soutien aux couches défavorisées qui les maintient dans la précarité. Le travail qui se fait au Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance consiste à faire en sorte que certaines catégories de personnes quittent leur situation habituelle d’extrême pauvreté. Vous convenez, avec moi, que le département dont j’ai la charge, travaille pour le mieux-être social des Béninois, du plus petit au plus grand, toutes catégories confondues. En effet, mon département ministériel travaille pour soutenir ceux qui se sentent abandonnés et oubliés par la société. Il s’agit en particulier des enfants, des femmes, des personnes de troisième âge et celles vivant avec un handicap, etc… Nos actions ont pour but de réveiller en eux un espoir pour une vie meilleure. Nous faisons en sorte qu’elles se sentent utiles à la société. Nul n’a la vocation à vivre dans la pauvreté. L’Etat a le devoir de soutenir les faibles ; ce qui explique les actions que nous menons à l’endroit des couches vulnérables et défavorisées. Ce soutien se manifeste, entre autres, par la prise et le respect de lois en faveur des personnes vulnérables. 

Il se manifeste également par la facilitation de l’accès et l’octroi de micro-crédits aux plus pauvres. A ce sujet, nous nous évertuons, conformément aux prescriptions du Gouvernement, à éviter toute action populiste. Ainsi, les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD), partenaires du Fonds National de la Microfinance sont régulièrement appuyés pour satisfaire la forte demande de crédits. Le Gouvernement, pour remédier aux nombreux cas d’impayés et pertes enregistrés par le passé, a pensé et mis en œuvre la finance digitale grâce à laquelle les microcrédits sont désormais octroyés en toute facilité sur toute l’étendue du territoire national et leur mode de gestion mieux suivi. En dehors du Micro-crédit aux plus pauvres, (MCPP), il existe toute une gamme de produits disponibles au niveau du FNM. 

Conscients du rôle des femmes dans le développement de notre pays, des actes concrets ont été posés et se poursuivent pour leur autonomisation économique à travers des appuis en matériels à des centaines de groupements de femmes opérant dans le pays. Une politique de soutien aux enfants brillants, par leur formation professionnelle, est également mise en œuvre avec des appuis divers. Ce portail présentera les actions passées, celles à venir et nos perspectives pour le plein épanouissement des diverses couches sociales. J’invite donc, toutes personnes à la quête d’informations crédibles concernant le Ministère de s’abreuver à la bonne source. 

Médessè Véronique TOGNIFODE MEWANOU